Le Francois, Terre d’authenticité

La Ville du François est une Terre d’authenticité avec un patrimoine qui fait sa fierté tant du point de vue culturel que touristique. Le François est le berceau de la Haute Taille, dont la Ville organise tous les deux ans son festival. La Haute Taille à laquelle se joignent les Quadrilles du Monde. Ce festival est devenu au fil des ans, international.


La Yole Ronde

La commune du Sud Atlantique est aussi, un des hauts lieux de la construction et de la pratique de la yole ronde, voile traditionnelle que l’on retrouve uniquement à la Martinique. Les yoles, Joseph Cottrel/Leader Price, Rosette/Orange, Dr Roots, Ti boug/Energy, notamment se sont faites une place dans ce monde dans lequel physique et endurance font loi. Les week-ends, ces yoles rondes affrontent les embarcations des autres communes, en particuliers les plus redoutables, celles de la ville du Robert. Et fin juillet à début août, la commune comme l’ensemble de l’île vit au rythme du Tour de La Martinique des Yoles Rondes, dominés depuis de nombreuses années par les équipages du François.


Les ruines de l’Ancienne Usine

L’espace aménagé de l’ancienne usine du François, permet de se souvenirs des évènements tragiques de 1900. Il est situé devant à côté de l’immeuble Bio Espace. Durant ces évènements, une dizaine d’ouvriers ont été tués par les troupes militaires. C’était plus précisément le 8 février 1900, durant la grande grève marchande organisée par les ouvriers des usines de l’île. Venant du Robert, les ouvriers dont le nombre ne cessait de croître, tentaient de rallier à la cause ceux du François. Ils demandaient une augmentation afin que leur salaire atteigne les deux francs par jour. C’était là début de l’organisation collective des ouvriers de la canne. La naissance du syndicalisme ouvrier à la Martinique. Cet espace a été inauguré en 2010 par la municipalité du François en présence du Maire du Robert, Alfred Monthieux, d’anciens travailleurs d’usine du François et d’historiens.


L’Habitation Clément

Le François est aussi fier de l’Habitation Clément pouvant recevoir la visite de touristes comme des résidants. Elle est installée au domaine de l’Acajou sur la route du Saint-Esprit. Veille de deux cents ans, celle ci est l’un des derniers symboles de l’époque des habitations sucrières et rhumières de l’île. On y effectue la mise en bouteille des Rhums Clément produits par la Distillerie du Simon. Cette dernière produit également depuis quelques années, les Rhums Saint-Étienne qui étaient auparavant distillés au Gros Morne. L’Habitation Clément accueille durant l’année, de nombreux rendez vous culturels ou économiques voire politiques. Elle a été le lieu de rencontre en 1989, des Présidents des Républiques Française et Américaine, François Mitterrand et Georges Bush, père. L’Habitation Clément est le siège de la Fondation du même nom qui œuvre dans différents domaines d’activités économiques, sociales et culturelles martiniquaises. Elle est dès lors visitée lors des Journées du Patrimoine.